Traité du désespoir (Kierkegaard) Archives - blogphilo.fr
Blog à propos de livres audio de philosophie.
livre audio, philosophie, blog, politique, art, épistémologie, morale, bonheur, inconscient, liberté
92
archive,category,category-traite-du-desespoir-kierkegaard,category-92,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-11.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive
 
Traité du désespoir (Kierkegaard) / 25.05.2017

Il y aurait deux pertes, deux formes de désespoir. Le moi est tiraillé entre le fini et l'infini. En tant que projection, il s'élance via l'imagination vers le possible, s'éloignant par là de lui-même. Il souffre alors d'un manque de coïncidence avec lui-même et se dissout dans l'infini des possibles. Le moi peut disparaître à la conscience, enfouit sous la futilité contingente du quotidien, absorbé par les affaires humaines. Il s'oublie lui-même, disparaît à soi. N'est-ce pas là une stratégie pour échapper au désespoir ? Sans doute puisque Kierkegaard va jusqu'à...

Traité du désespoir (Kierkegaard) / 22.05.2017

C'est curieux, en même temps le désespoir semble inhérent à l'être et en même temps il se définit comme incapacité à s'accepter. Ce qui semble paradoxal, si l'on estime que l'être n'est qu'une consistance donnée par les actes à cet élan inversé. Car alors, l'être n'est pas donné mais construit. Dès lors, non seulement, en fonction de son devenir il ne devrait pas conduire nécessairement au désespoir et, même s'il y conduit, l'être pourrait être réformé pour le purger du désespoir. Sinon, il faut affirmer que le désespoir fait partie...