Pensées pour moi-même (Aurèle) Archives - blogphilo.fr
Blog à propos de livres audio de philosophie.
livre audio, philosophie, blog, politique, art, épistémologie, morale, bonheur, inconscient, liberté
93
archive,category,category-pensees-pour-moi-meme-aurele,category-93,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-11.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive
 
Pensées pour moi-même (Aurèle) / 12.02.2018

Nous pouvons nous demander comment un penseur tel que Marc Aurèle a bien pu se fourvoyer en politique. Un politique doit nécessairement avoir une vision téléologique de l’Histoire. Considérer qu’il œuvre, en tant que cheville ouvrière, à la plus grande gloire de l’Homme. Que le futur est une promesse d’un accomplissement et qu’il est parti prenante de cette édification sublime. Mais si, comme il semble que ce soit le cas pour Marc Aurèle, le politique considère que l’Histoire n’a pas de direction, que nous ne faisons que produire ou reproduire...

Pensées pour moi-même (Aurèle) / 01.01.2018

"Ce melon est amer. — Laisse-le. — Il y a des ronces dans mon chemin. — Détourne-toi. C’est tout ce qu’il faut faire ; mais n’ajoute pas : Pourquoi y a-t-il de pareilles choses dans le monde ? Prends-y garde ; par cette question, tu te ferais moquer de toi par quelqu’un qui aurait étudié les lois de la nature, de même que tu prêterais à rire au menuisier ou au cordonnier si tu allais leur reprocher les copeaux et les rognures qui sont dans leurs ateliers. Encore,...

Pensées pour moi-même (Aurèle) / 31.10.2017

Il semble bien délicat de combattre l’angoisse et la douleur. Il en est même qui nous apparaissent à ce point insurmontables que la mort seule est en état de nous en libérer. À ce sujet Marc Aurèle apporte une vision pour le moins dissidente. Nous l’avons déjà entendu affirmer que la douleur physique n’est pas un mal bien insurmontable, puisque l’endurer prouve que nous sommes en mesure de l’endurer. Si elle atteint un seuil critique qui dépasse nos capacités alors nous en sommes libérés, soit par la mort, soit...

Pensées pour moi-même (Aurèle) / 15.10.2017

Je suis parvenu à lever une obscurité tenace qui me poursuivait depuis le début de la lecture des Pensées pour moi-même. Comment articuler la relativité de l’existence humaine avec la nécessité de devenir meilleur ? En effet, Marc Aurèle s’efforce de nous délivrer de la peur de la mort en nous disant qu’une vie longue ou courte n’a pas d’importance au regard de l’éternité. Il n’a de cesse de replacer les actions individuelles dans le contexte de l’univers pour nous porter à la conscience de leur vacuité. Dès lors la...

Pensées pour moi-même (Aurèle) / 17.09.2017

À l’époque de Marc Aurèle il semble que la notion d’honneur revêtait une valeur qui n’a plus cours aujourd’hui. Ainsi, l’idée d’offense était primordiale et sujet à de nombreux conflits tant internes qu’externes à l’individu. Nous pourrions en faire alors un point purement contextuel et le reléguer dans le non signifiant dans notre contexte actuel. Cependant, à notre époque, le regard d’autrui sur ce que nous sommes a également une importance exacerbée et par bien des points se rapproche des questions d’honneur. L’offense n’est plus ce qui détruit une...

Pensées pour moi-même (Aurèle) / 17.09.2017

Tout ce que nous dit Marc Aurèle semble bon et bien. Lorsque nous le lisons il est difficile de ne pas considérer que si l’humanité toute entière se servait de son ouvrage comme livre de chevet ; si, tous autant que nous sommes, nous nous mettions à suivre sa philosophie, nous ne nous en porterions que mieux individuellement et collectivement. Après tout, se libérer de la crainte de la mort et cesser de considérer que le regard d’autrui a plus d’importance que notre propre opinion de nous-même ; viser l’amélioration...

Pensées pour moi-même (Aurèle) / 09.09.2017

La théorie du « verre à moitié plein » nous incite à cesser de nous laisser absorber par le vide pour considérer également le plein. C’est estimer que l’homme, ou pour le moins certains individus, se focalisent sur le trajet qu’il reste à accomplir sans jamais prendre conscience, en même temps, du chemin déjà parcouru. Ainsi, ils se trouvent toujours dans le défaut, dans l’insatisfaction et donc plongés dans une sorte de morosité dont ils ne savent s’extraire. Lorsque nous considérons le verre à moitié plein, au contraire, nous changeons...

Pensées pour moi-même (Aurèle) / 12.06.2017

L'une des plus grandes trouvailles de Marc Aurèle consiste, ce me semble, dans la reconnaissance que rien de fondamental ne change. La vie des hommes est toujours la même quelques soient les époques et les lieux. Une telle affirmation sonne étrangement à nos oreilles car nous avons au contraire l'impression que la vie de l'humanité n'a cessé de varier au cours du temps. Effectivement, nous constatons que les vestiges des temps anciens ne ressemblent pas aux constructions de notre époque. Il semble également que les mœurs évoluent, sans doute...

Pensées pour moi-même (Aurèle) / 10.06.2017

Supprime l'idée que tu t'es faite ; et, du même coup, tu supprimes aussi ta plainte : Je suis blessé. Supprime le Je suis blessé ; et, du même coup, la blessure est supprimée également. Livre IV Vu d'ici cela peut paraître un peu rapide, un peu facile. D'autant que son exemple précis semble donner prise aux critiques. Nous pourrions en effet lui objecter que la blessure est objective, que nous la considérions ou non, elle persiste. Elle n'attend pas notre assentiment pour exister. Une telle objection cependant est faible....