Articles - blogphilo.fr
Blog à propos de livres audio de philosophie.
livre audio, philosophie, blog, politique, art, épistémologie, morale, bonheur, inconscient, liberté
579
page-template,page-template-blog-compound,page-template-blog-compound-php,page,page-id-579,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-11.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive
 
Autres / 24.04.2018

Depuis notre enfance nous avons tellement désappris à pleurer que nos larmes mêmes ont changé de sens. L’enfant pleure pour se rincer d’une émotion gênante, comme on retire un caillou de sa chaussure pour poursuivre sa marche. Pleurer a pour but de libérer l’esprit afin de lui permettre de se porter ailleurs ; les larmes le débarrassent de la poussière du chemin pour le rendre à la vie. Mais, en grandissant, elles cessent d’être le rejet, la mise à distance d’une douleur morale ou physique. Elles ne coulent plus vers l’extérieur. L’adulte...

Pensées pour moi-même (Aurèle) / 12.02.2018

Nous pouvons nous demander comment un penseur tel que Marc Aurèle a bien pu se fourvoyer en politique. Un politique doit nécessairement avoir une vision téléologique de l’Histoire. Considérer qu’il œuvre, en tant que cheville ouvrière, à la plus grande gloire de l’Homme. Que le futur est une promesse d’un accomplissement et qu’il est parti prenante de cette édification sublime. Mais si, comme il semble que ce soit le cas pour Marc Aurèle, le politique considère que l’Histoire n’a pas de direction, que nous ne faisons que produire ou reproduire...

Pensées pour moi-même (Aurèle) / 01.01.2018

"Ce melon est amer. — Laisse-le. — Il y a des ronces dans mon chemin. — Détourne-toi. C’est tout ce qu’il faut faire ; mais n’ajoute pas : Pourquoi y a-t-il de pareilles choses dans le monde ? Prends-y garde ; par cette question, tu te ferais moquer de toi par quelqu’un qui aurait étudié les lois de la nature, de même que tu prêterais à rire au menuisier ou au cordonnier si tu allais leur reprocher les copeaux et les rognures qui sont dans leurs ateliers. Encore,...

Autres / 12.11.2017

L’intérêt de la philosophie, non depuis toujours mais depuis que la science s’est érigée en ultime garant de la vérité, repose sur son caractère dissident. Avant cette révolution, avant que la science n’occupe la place qu’elle occupe actuellement la philosophie était conçue au pire comme une voie d’accès à la connaissance parmi d’autres et au mieux comme sa voie royale. Aujourd’hui, le commun des mortels considère la philosophie comme une sorte de passe-temps intellectuel pour individus en mal de complexité. Une réserve d’hurluberlus qui se créent des problèmes pour le...

Pensées pour moi-même (Aurèle) / 31.10.2017

Il semble bien délicat de combattre l’angoisse et la douleur. Il en est même qui nous apparaissent à ce point insurmontables que la mort seule est en état de nous en libérer. À ce sujet Marc Aurèle apporte une vision pour le moins dissidente. Nous l’avons déjà entendu affirmer que la douleur physique n’est pas un mal bien insurmontable, puisque l’endurer prouve que nous sommes en mesure de l’endurer. Si elle atteint un seuil critique qui dépasse nos capacités alors nous en sommes libérés, soit par la mort, soit...

Autres / 27.10.2017

Nous considérons qu’il est vain de désirer l’impossible. Puisque la satisfaction de ce désir ne sera, par définition, jamais atteinte, nous nous condamnons alors à une insatisfaction permanente. Ce serait donc là le plus sûr moyen de perdre son existence car d’une part, voué à l’inachèvement, nous disparaîtrons sans avoir accompli notre tâche et d’autre part, éternellement insatisfait nous ne rencontrerons jamais ici et maintenant l’exaltation bienheureuse liée à la réalisation d’un objectif fondamental. Et pourtant… Se contenter de l’accessible consiste à savoir qu’un jour notre quête aboutira, il conviendra...

Pensées pour moi-même (Aurèle) / 15.10.2017

Je suis parvenu à lever une obscurité tenace qui me poursuivait depuis le début de la lecture des Pensées pour moi-même. Comment articuler la relativité de l’existence humaine avec la nécessité de devenir meilleur ? En effet, Marc Aurèle s’efforce de nous délivrer de la peur de la mort en nous disant qu’une vie longue ou courte n’a pas d’importance au regard de l’éternité. Il n’a de cesse de replacer les actions individuelles dans le contexte de l’univers pour nous porter à la conscience de leur vacuité. Dès lors la...

Autres / 15.10.2017

Freud notait, non sans malice, que les réserves que faisait naître son exposition de l’inconscient étaient pour un bonne part liées à la perte de maîtrise de soi qui l’accompagnait. Si nous ne sommes pas maîtres de notre psychisme, si des mobiles inaccessibles président à nos actions alors les notions de choix et de liberté perdent l’essentiel de leur substance. Ce que nous prenons pour un choix délibéré de notre part n’est alors que le fruit d’une nécessité qui nous échappe. Freud renoue ainsi avec le déterminisme et...

Autres / 24.09.2017

Il est singulier de constater que nous autres hommes et femmes modernes nous définissons notre objectif de vie sans véritable lien avec l’extériorité. Nous sommes confrontés aux idées de bonheur et de réussite uniquement d’un point de vue personnel sans intégrer ni autrui, ni le reste du monde dans cette quête autrement que comme outil. L’individualisme consiste essentiellement à n’envisager le monde qu’à travers notre regard, que relativement à nous-même. En ce sens le monde et autrui peuvent bien s’engloutir dans le malheur et le non sens sans que...